CPSESS – Prévention hybride avec acteurs religieux

Chef de Projet Spécialisé en ESS – Parcours PHAR : Prévention hybride avec acteurs religieux

Formation élaborée avec le soutien du CIPDR (Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation) et en partenariat avec la FTP de l’Université de Strasbourg

Site Paris sud : 01 41 13 48 23

Code CPF : 248 327 (national)

Code RNCP : 26240 (national)

Codes DOKELIO, NSF, ROM… : 01 41 13 48 23

Certification : niveau 6 RNCP

Date rentrée : 17-05-2021

Mode : présentiel/distanciel. Possibilité de suivre la formation depuis toute la France

Durée formation : 12 mois

Volume : 250 h

Présentation :

Cette formation s’adresse à toutes les personnes agissant sur les territoires. Dans un esprit de prévention primaire des violences ou des clivages sociaux, elle prend appui sur les capacités d’agir et vise la valorisation des activités sociales (associatives, éducatives, cultuelles et socioculturelles) présentes dans les communes et les territoires.

Objectifs :

  • vous former à l’ingénierie sociale locale de projets en prévention
  • vous former à une connaissance pratique de la loi de séparation des églises et de l’Etat du 9 décembre 1905 et tout ses potentiels
  • vous former à des approches territoriales partagées, en revisitant les diagnostics, en associant les acteurs et la société civile
  • vous initier aux enjeux d’actions hybrides de développement : privilégiant la coopération entre les points de vue, y compris les points de vue des acteurs religieux.

Public  :

Acteurs territoriaux (F/H)  :

  • cadres, cadres intermédiaires, ou chargés de mission de la fonction publique (ville, département ou région  ; services locaux, territoriaux, ou services d’état),
  • cadres ou coordinateurs professionnels de l’intervention socioéducative (secteur public ou associatif privé agréé)
  • élu local
  • acteurs associatifs bénévoles (membres de Bureau, de CA et/ou coordinateurs)
  • acteurs associatifs religieux (cadres bénévoles, et/ou personnels religieux  : rabbin, prêtre, pasteur, imam, et tout cadre d’institution religieuse)

Prérequis  :

  • être titulaire d’un diplôme L3 / Bachelor ou équivalent (français ou international)
  • être titulaire d’un diplôme professionnel obtenu à partir de 2 années de formation initiale, avec expérience professionnelle
  • accès possible par dossier de VAP (validation des acquis de l’expérience)
  • expérience associative bénévole prise en compte
  • accès ouvert à tout cadre religieux en exercice dans une association cultuelle

Les domaines de compétences de la formation sont déclinés en domaines de formation, décrivant les modalités d’action territoriale où se trouve impliqué chaque stagiaire. Le parcours CPSESS-PHAR vise le travail d’hybridation des coopérations, en interaction avec acteurs civils religieux pour nourrir et consolider la réflexion professionnelle de type politique démocratique.

DOMAINES DE COMPETENCES

DOMAINES DE FORMATION

CONTENU

DC 1 : Conduite ou développement de service
  • conduire et évaluer d’un développement qui consolide un service ou un ensemble de services (une entreprise, un établissement)
  • inscrire d’un projet dans la durée, de façon dynamique et évolutive
  • veiller sur l’adhésion, libre et argumentée, des professionnels au projet en cours de développement, en termes de bienfaits mesurables également pour eux
Conduite ou développement d’un service, d’une association, d’une action collective, d’une mission déléguée, d’une association 1901 ou 1905 (cultuelle) : vu depuis l’intérêt de l’entité animée, déployée, engagée, développée
Perspective ou projet de développement hybride de cette entité, dans son contexte (territoires, partenaires, bénéficiaires, porteurs, etc.)
DC 2 : Conception-conduite de projet
  • agir uniquement par conduite et développement de projets (au sein d’une entreprise, service, ou établissement)
· inscrire le fonctionnement d’un service dans son environnement externe, le désenclaver
  • faire que le service, l’entreprise ou l’établissement dynamise les activités de cet environnement (un projet, même local, est toujours en charge d’une dimension interactive d’intérêt collectif ou général propre à l’action économique, politique, administrative et sociale d’une société).

 

Développement d’un projet à partir de ce service, cette association, cette mission déléguée…
Projet de prévention primaire (de clivages sociaux et de surrections par violence ; aspect tactique, aspect « clinique » de proximité)
DC 3 : Compétences spécialisées en économie solidaire
  • promouvoir les enjeux et aspects strictement économiques d’une activité sociale
· prendre en compte de la « société civile » (les activités non lucratives qui ne relèvent ni d’un service public au sens administratif ni d’une collectivité politique)
  • user de gouvernance éthique (expertise des conflits de valeurs ou d’intérêt, pacification)

 

Déplacement du point de vue « du service et/ou de la conduite de projet » vers les bénéficiaires et autres interlocuteurs (la société civile – instance collective disparate), les points de vue pluriels des acteurs, citoyens, habitants et résidents…)
L’enjeu démocratique, la question du choix social, particulièrement dans l’histoire récente des démographies urbaines compte tenu des différentes immigrations, du pluralisme « identitaire », des veines de « ressentiment » – dont la place spécifique du religieux
DC 4 : Compétences spécialisées en économie sociale
  • développer qualitativement un territoire, en termes de vivre-ensemble démocratique
· stimuler et accompagner les interactions entre individus et collectifs, entre collectifs, entre institutions et collectifs, etc.
  • articuler au cas par cas de l’intérêt général et des attentes éthique individuelles (bien vivre, santé, justice, etc.)
Décentrement de la conduite stratégique dans le territoire, les logiques d’acteurs, et l’interface complexe (administrative, financière) des organisations et politiques territoriales
L’interface complexe de l’innovation sociale, « entre Préfet et Maire » et autres acteurs des strates territoriales ; instances en jeu, contraintes et potentiels

La formation a pour visée de qualifier et optimiser les capacités d’agir, de diagnostiquer et de conduite du développement des porteurs de projet selon les objectifs particuliers que chacun s’est donné ou s’est vu confier.

Déroulement et organisation

Elle se déroule sur 12 mois, en alternant les sessions présentielles en promotion (de 2 jours / mois), les sessions de formation à distance (entre les présentielles), et le suivi sur site, ainsi que la préparation des écrits de validation finale. Une période de stage-projet est conventionnée à l’intérieur du parcours de formation  : elle est réalisée sur les sites territoriaux d’exercice, engagement ou intervention des stagiaires.

Pédagogie ou didactique

Pour chaque DC, des thémes en lien avec les questionnements sociopolitiques actuels sont exposées et développées lors de chaque session  : l’ensemble de la formation se déroule en dynamique de travaux appliqués (projets des stagiaires) et d’analyses de situation d’intervention, de territoires et de logiques d’acteurs.

Les apports sont constitués  :

  • par des expertises (diagnostic, développement stratégique et gouvernance politique, conduite de projet, entreprenariat social et solidaire, évaluation d’impact et de valeur sociale ajoutée)
  • et par des recours aux sciences humaines  : histoire politique contemporaine (pays, territoires, lois et politiques en cours), histoire politique des religions (régime de séparation et lois assorties, sécularisation en France et Europe, relations internationales récentes, vie des religions en diaspora et au plan local), géographie urbaine et démographie (analyses de territoires), sciences sociales (temporalités sociales, processus de constructions relationnelles, démocratie et cultures, économie solidaire), droit (rapports au droit) et philosophie (esthétique des valeurs, conflits de normes, tensions intime / public, puissance d’agir)

La qualification est accessible par voie de formation continue ou par voie de VAE (validation des acquis de l’expérience).

La modularisation de la formation permet de valider les domaines de compétences (DC) indépendamment les uns des autres et de cumuler dans le temps ces qualifications partielles, avant la dernière épreuve (publique) de certification en vue de l’obtention du titre.

  • DC1 à DC3  : Les modules de ces domaines de compétences (DC) sont validés par contrôle continu durant la formation préparant au titre. Leur validation cumulée conditionne la présentation à validation du dernier DC.
  • DC4  : le module de ce Domaine de compétences principal est évalué par un jury en fin de formation préparatoire au titre, avec soutenance d’écrits préparés durant la formation

Programme

Planning

Devis (financement PE/OPCO/EMPLOYEUR/TPRO/CPF)*

Dossier admission

*Pour tout autre type de financement, contactez-nous pour un devis personnalisé

Conditions générales de vente Initiatives Formation

Déclaration d’activité enregistrée sous le N°11920398392. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat

ACCÈS DIRECT

Je m’inscris à
une réunion
d’information