Diplôme d’État de Moniteur-Éducateur (DEME)

Site Paris sud : 01 41 13 48 23

Site Montpellier : 04 67 66 70 65

Prérequis : accès avec ou sans le Bac

Durée formation : 2 ans

Niveau diplôme : 4

Résultats* : 95% (2020) – 90% (2019)

*Moyenne des 2 sites

Dates rentrées :

  • Paris sud : 05-10-2020. Places financées région Ile-de-France
  • Montpellier : 05-10-2020. Places financées région Occitanie + places en contrat d’apprentissage (informations)

Equipe pluri-professionnelle avec expérience du terrain

Résultats régulièrement au-dessus des moyennes

Accompagnement personnalisé des étudiants

Sites à 200 m des transports en commun

Pour un complément d’information sur la formation Moniteur-Éducateur, nous vous invitons à télécharger :

Plaquette de la formation (PDF)

Dossier d’admission (PDF)

Référentiel professionnel pour tout savoir sur le métier de ME

Le référentiel de formation national et indicatif pour tout savoir sur la formation (le programme prévisionnel précis et propre à INITIATIVES sera remis aux personnes admises)

Le devis « financement employeur »  (pour tout autre type de financement, contactez INITIATIVES afin de réaliser un devis personnalisé)

Le moniteur-éducateur participe à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne de personnes en difficulté ou en situation de handicap, pour le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration et d’insertion, en fonction de leur histoire et de leurs possibilités psychologiques, physiologiques, affectives, cognitives, sociales et culturelles.

Il assure une relation éducative au sein d’espaces collectifs et favorise l’accès aux ressources de l’environnement (sportives, culturelles, citoyennes…). Il peut ainsi mettre en place et encadrer des médiations éducatives et des activités de soutien scolaire, d’insertion professionnelle ou de loisirs. Il veille à la qualité de l’animation des structures dans lesquelles les personnes vivent. Les actes de la vie quotidienne sont un support essentiel à son intervention.

Il contribue, dans le cadre d’équipes pluri-professionnelles, à la mise en œuvre au quotidien de projets personnalisés ou adaptés auprès des personnes accompagnées. Il intervient dans une démarche éthique qui contribue à créer les conditions pour que les enfants, adultes, familles et groupes avec lesquels il travaille, aient les moyens d’être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie.

Le moniteur-éducateur intervient principalement dans les institutions du secteur du handicap, de la protection de l’enfance, de la santé et de l’insertion sociale assurant une prise en charge collective des publics (internats, foyers, externats, établissements et services d’aide par le travail, maisons d’accueil spécialisées, instituts médico-éducatifs, maisons à caractère social, etc…) Il peut en effet contribuer à l’éducation d’enfants ou d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement. Il peut également intervenir auprès d’enfants, d’adolescents ou d’adultes en difficulté d’insertion et/ou présentant des carences sociales d’origines diverses.

Un marché du travail favorable

« Dans le secteur social, les jeunes diplômés s’insèrent plutôt bien. Les politiques d’intervention sociale (insertion, médiation) nécessitant désormais les compétences des moniteurs-éducateurs, 85% des diplômés trouvent un emploi moins de cinq mois après leur sortie de formation. » (Source : www.drees.sante.gouv.fr)

Les quelques 22 000 moniteurs éducateurs sont employés par les collectivités territoriales, la fonction publique, les structures privées et, principalement, par les associations.

Des évolutions possibles

Les titulaires du DEME souhaitant évoluer dans le secteur social bénéficient d’un allègement de formation conduisant aux métiers suivants :

  • coordinateur
  • éducateur spécialisé,
  • éducateur technique spécialisé,
  • éducateur de jeunes enfants,
  • technicien de l’intervention sociale et familiale…

L’architecture de la formation de Moniteur Éducateur est construite sur l’alternance entre la formation en centre (950 heures) et la formation sur sites qualifiants (980 heures de stage).

Le programme des deux années de formation est bâti sur quatre domaines de formation (DF), visant les domaines de compétences définis par le Référentiel professionnel du métier de moniteur éducateur. Ces domaines de formations sont les suivants :

  • DF1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé (450 heures)
  • DF2 : Participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé (300 heures)
  • DF3 : Travail en équipe pluri-professionnelle (125 heures)
  • DF4 : Implication dans les dynamiques institutionnelles (125 heures)

 

ÉVALUATION ET CERTIFICATION 

Afin d’accompagner et de préparer les stagiaires aux épreuves finales de certification, chaque module intègre une dimension d’évaluation des acquisitions de compétences (divers travaux et épreuves blanches). Des entretiens d’évaluation de formation réalisés avec le référent de promotion permet aussi au stagiaire de mieux définir son positionnement professionnel.

Quant aux épreuves finales de certification, elles sont organisées soit en cours de formation par INITIATIVES FORMATION, soit en centre d’examen, conformément au référentiel de certification :

  • DC1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé :
    • Épreuve orale s’appuyant sur une note de réflexion de 15 pages élaborée par le stagiaire
    • Évaluation par le site de stage
  • DC2 : Participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé :
    • Épreuve orale portant sur l’expérience de stage du ME (projets de stages, évaluations, compte rendu de la visite de stage, écrit du ME élaboré pour chaque stage).
  • DC3 : Travail en équipe pluri-professionnelle :
    • Entretien à partir du dossier thématique élaboré par le candidat (20 pages) et portant sur un domaine professionnel abordé sous divers angle.
    • Évaluations par un site de stage des capacités du candidat à travailler en équipe pluri-professionnelle.
  • DC4 : Implications dans les dynamiques institutionnelles : Épreuves écrites (étude de situation ; composition sur le cadre institutionnel et la position du ME).

Pour découvrir les valeurs et principes pédagogiques d’INITIATIVES, rendez vous sur cette page.

 

MONTPELLIER :

Type de places disponibles :

  • places en financement employeur/privé ou CPF
  • places en apprentissage
  • places en financement régional (exclusivement destinées à des demandeurs d’emploi)

Admission en formation préparant au Diplôme d’Etat de Moniteur-Éducateur : modalités adaptées pour la session 2020 :

Compte tenu de la situation sanitaire liée au Covid 19, et d’un accueil présentiel restreint au centre de formation, Initiatives-Formation adapte les modalités relatives aux admissions.

Pour candidater :

  • S’inscrire puis participer à une réunion d’information
  • Envoyer votre dossier d’admission (à télécharger ci-dessus), avec l’ensemble des documents et justificatifs demandés
  • Préciser lisiblement le type de financement + joindre le cas échéant une fiche de prescription

Les épreuves d’admission des candidats sont ensuite réalisées à distance, via une classe virtuelle dédiée (2 jurys + le candidat).

Financement régional en Occitanie :

Veuillez noter que les 20 places financées annuellement par le Conseil Régional d’Occitanie pour la formation préparant au DEME sont exclusivement destinées à des demandeurs d’emploi, et que les places sont attribuées notamment au regard de la note obtenue lors de l’épreuve orale d’admission.

Dossier d’admission (PDF)

 

PARIS SUD :

Nombre de places :

  • 14 places en financement employeur/privé ou CPF
  • 16 places en financement régional

Admission en formation préparant au Diplôme d’Etat de Moniteur-Éducateur : modalités adaptées pour la session 2020

Compte tenu de la situation sanitaire liée au Covid 19, et d’un accueil présentiel restreint au Centre de formation, Initiatives Formation adapte les modalités de :

  • admission pédagogique
  • sélection pour les places pour la formation initiale

L’admission de candidats se fera sur :

  • Etude de dossier et notation d’une situation pédagogique
  • Entretien pédagogique pour compléter, si nécessaire

Pour des personnes éligibles au financement en formation initiale, la sélection sera faite à partir des notes, les places étant réservées aux 16 meilleures notes.

Modalités pour candidater :

  • S’inscrire à une réunion d’information en visioconférence
  • Envoyer votre dossier d’admission (à télécharger ci-dessus)
  • Préciser lisiblement le type de financement
  • Joindre tous les documents demandés et votre lettre de motivation (2 pages)
  • Rédiger une étude d’une situation pédagogique (2 pages)
  • Un Entretien Pédagogique complétera votre admission si nécessaire.

Les places financées en formation initiale seront attribuées au 30 juin 2020.

Conditions d’éligibilité pour le financement régional, dans la limite des capacités agréées par la Région :

  • les élèves et étudiants âgés de 25 ans ou moins, inscrits ou non en Mission locale, à l’exception faite des apprentis,
  • les  élèves et étudiants sortis du système scolaire depuis moins de deux ans, à l’exception faite des apprentis,
  • les demandeurs d’emploi (catégories A et B), inscrits à Pôle emploi depuis 6 mois au minimum, dont le coût de formation n’est pas pris en charge ou partiellement par Pôle emploi,
  • les bénéficiaires des contrats aidés (CAE, CIE, Emploi d’Avenir…) y compris en cas de démission,
  • les bénéficiaires du RSA,
  • les élèves et étudiants dont le service civique s’est achevé dans un délai d’un an avant l’entrée en formation.

La situation des élèves/étudiants est examinée individuellement au cas par cas, après étude du dossier d’admission.

Ne sont pas éligibles à la subvention régionale :

  • les agents publics (y compris en disponibilité),
  • les salariés du secteur privé,
  • les démissionnaires (sauf pour les bénéficiaires d’un contrat aidé avant l’entrée en formation),
  • les demandeurs d’emploi ayant mis fin à un contrat de travail par démission ou rupture conventionnelle dans les 6 mois précédant l’entrée en formation,
  • les abandons intervenus dans le mois suivant l’entrée en formation,
  • les apprentis,
  • les effectifs des préparations aux concours,
  • les personnes en validation des acquis de l’expérience,
  • les passerelles,
  • les médecins étrangers,
  • tout autre cas ne rentrant pas dans la catégorie des effectifs éligibles

Dossier d’admission (PDF)

Ce diplôme est également accessible par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Pour en savoir plus ou participer à une réunion d’information, cliquez ici.

Dès octobre 2020, INITIATIVES Montpellier propose la formation Moniteur-Educateur en contrat apprentissage dans le cadre de son partenariat avec le CFA Adapss

Le contrat d’apprentissage est conclu entre un apprenti et un employeur, engageant l’établissement d’accueil à assurer une formation professionnelle complète et à verser un salaire selon des conditions particulières. Une partie de la formation de l’apprenti est dispensée en UFA (Unité de Formation par Apprentissage) par le biais du CFA. Caractéristiques du contrat d’apprentissage :

Quelle forme ?

Un CDD de type particulier. Depuis la loi de réforme de la formation professionnelle du 4 mars 2014, le contrat d’apprentissage peut aussi s’inscrire dans le cadre d’un CDI.

Quelle durée ?

Au moins égale à celle du cycle de formation. Suivant le diplôme préparé elle peut varier entre 6 mois et 3 ans. La durée maximum peut être portée à 4 ans lorsque l’apprenti à une reconnaissance TH.

Quelle date de début ?

Le code du travail permet de faire débuter le contrat 3 mois avant la date de début de la formation au CFA et jusqu’à 3 mois après sous réserve de réussite aux épreuves de sélection.

Quelle période d’essai ?

45 jours de présence effective chez l’employeur à partir de la date d’embauche de l’apprenti

Le financement de la formation ?

Le coût de la formation est pris en charge par l’OPCO santé.

L’âge de l’apprenti

Le jeune recruté en contrat d’apprentissage doit être âgé de moins de 30 ans (sauf si RQTH).

Procédure pour la signature d’un contrat d’apprentissage

Dès qu’un établissement a retenu un candidat, il avertit le CFA pour obtenir le dossier comportant le contrat d’apprentissage et divers documents nécessaires à l’enregistrement du contrat. Le CFA, après avoir apposé son visa, se charge d’envoyer le contrat à l’organisme enregistreur (CCI ou DIRECCTE).

Déclaration d’activité enregistrée sous le N°11920398392. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat.

ACCÈS DIRECT

Je m’inscris à
une réunion
d’information

Choisissez le lieu pour voir les dates :
Conformément à la Loi N°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modifications, de rectifications et de suppression des données qui vous concernent.
Portes ouvertes à INITIATIVES PARIS SUD mercredi 30 septembre. Informations >
Hello. Add your message here.